Ami à poils, ami sans poil, bonjour !

Tu vis en ville, tu aimes ta ville, tu aimes les chiens, tu aimerais bien un chien. Un chien en ville donc. Mais tes proches, ta famille, ta concierge sont tous unanimes : « Un chien en ville, ça n’est pas heureux. Un chien, il lui faut un jardin. »

Alors les chiens sont-ils devenus des indésirables dans nos villes et les propriétaires de chiens sont-ils tous des affreux égoïstes ?  Pas si simple. Le chien a encore sa place dans nos cités à une seule condition : un couple canin-humain qui fonctionne. Autrement dit, pour avoir un chien en ville, il faut choisir son chien, celui qui conviendra à notre profil et à ce mode de vie particulier. Alors comment bien choisir son chien ?

Moins de chiens, mais plus d’erreurs…

 

188834

► Moins de chiens, plus de chats

 

Voilà, c’est fait, le chat est devenu l’animal de compagnie préféré des Français, ils sont plus nombreux dans nos foyers que les chiens. A mon avis, les gens apprécient toujours les chiens mais les habitudes de vie ont changé : on vit davantage en ville, on profite de RTT pour partir en vacances, les loyers son chers et les appartements plus petits.  De ce fait, les maîtres ont opté pour le chat comme animal de compagnie qu’ils jugent moins contraignants.

Et les urbains qui tiennent absolument à vivre aux côtés d’un canin s’orientent de plus en plus vers des minis chiens pour avoir l’avantage du chat : petite taille, pas besoin de très longues balades, transport dans un sac etc. Certains  poussent même le vice à installer une litière dans leur appartement pour que toutou puisse faire ses besoins sans que l’on ait à le sortir sous la pluie. Sauf que les chiens, même petits, ne sont pas des chats. Les pipis dans une litière, l’enfermement, très peu pour eux !

► La mode à poils !

 

choisir race chien

Les modes ont également lancé cette demande de plus en plus forte de petits chiens : les starlettes ont un Chihuahua sous le bras, on veut du Chihuahua, un célèbre animateur télé a un Jack Russel, quelques temps après les Jack russel pullulent en ville. On a aussi eu la vague du Cavalier King Charles et là c’est au tour du Bouledogues français d’envahir nos trottoirs…

J’ai l’impression que les petits chiens sont tellement présents dans le paysage urbain qu’on ne les aperçoit même plus, un peu comme les pigeons. Au contraire, mon gros Golden retriever lui ne se fond pas dans le paysage, on le voit, et de loin ! C’est un fait, les gros chien en ville sont devenu rares et font donc toujours de l’effet. Ça se voit surtout chez les enfants, les gamins sont soit terrorisés, soit totalement ébahis. Et les parents ont tous ce même petit discours :  « Oh, c’est quoi ça ? Oui, un chien, mon cœur ! Un CHIEN. Et il est gros hein, c’est un gros chien. Mon gros chien fait donc faire des progrès lexicaux à tous les gosses du quartier, amazing !

Mais non, il n’est pas grand ce chien, c’est une illusion d’optique… Comme quoi il y a grands chiens et grands chiens.

 

blog chien

Ce n’est pas le gros chien qui pose un problème en ville, c’est le choix du chien qui vit en ville. Que ce soit pour les petits ou les grands chiens, le couple maître-chien doit être en adéquation et c’est rarement le cas. Ils sont souvent mal assortis.

Exemples : une mamie tirée par son Jack russel, un jeune couple hipster avec un bébé Berger australien ( à la mode en ce moment) et un wesh wesh avec un Husky…

Heu, c’est moi où il y a peu de chances pour que ces maîtres puissent répondre au besoin physique et intellectuel de leur chien ? Pourquoi ? Mais WTF quoi ! Ces races sont des piles sur pattes, c’est deux heures de balade minimum par jour et au pas de course. Et attention, ils ont un sacré caractère, il faut savoir les éduquer. Bon courage. J’en connais qui vont se retrouver avec des toutous tyrans dépressif ou hyperactifs.

Alors comment bien choisir son chien ?

chien en ville

Qui se ressemble s’assemble ! Alors, vous tous, futurs maîtres de chien inexpérimentés, jeunes Padawan du canin, noobs du clébard, répondez franchement à ces petites questions pour faire le bon choix !

 

► Activité physique

chien calme en ville

→ Vous êtes pantouflard et vous voulez un chien mou du genou calme ? Choisissez un brachycéphale, peu de risques de se tromper. Un quoi ? Un chien au nez écrasé ! Carlins, Pékinois, Bouledogues français, Bouledogues anglais, Griffons belges sont un peu foufous quand ils sont jeunes mais l’exercice prolongé ne leur convient pas car ils ont du mal à bien respirer pendant l’effort.  Vous ne risquez pas de courir un marathon avec eux. Le boston terrier échappe à la règle, il aime se dépenser. Plus étonnant, les très grands chiens sont, une fois passée la ou leurs premières années, des chiens calmes et placides. C’est le cas du Dogue allemand, du Saint-Bernard, du Léonberg ou du Bouvier bernois. Malgré tout, on ne fait pas l’impasse sur la promenade, c’est tous les jours, au moins une heure et pas juste le week-end !

vélo chien

→ Vous aimez avoir une activité physique régulière mais sans forcer ? Choisissez un chien qui a besoin d’une une activité physique quotidienne mais appréciera également les séances plus sportives : Golden retriever, Labrador, Yorkshire, Cavalier King Charles, Berger des Shetlands, Berger allemand, Boxer, Cocker, Rottweiller, Westie, Bichon… Ces races s’adaptent à la vie en appartement si on leur offre au moins une heure de dépense physique par jour et plusieurs sorties hygiéniques. Mais à la différence des pantouflards, une grosse sortie à vélo de plusieurs heures, un bon jogging ou une grande randonnée les enchantera et il ronflera ensuite sagement dans leur panier.

blog chien

→ Vous êtes sportif ? En gros, pour vous quatre heures d’efforts, c’est les doigts dans le nez ? Orientez vous vers des races petites ou grandes qui adoreront se défouler avec vous : Berger australien, Jack russel, Dalmatien, Lévrier, Malamute, Beagle, Husky… Ils sont increvables ! Cinq minutes de repos et ça repart ! Et pourquoi ne pas tenter des activités canines comme le canicross, l’agility ou le cani vtt pour canaliser l’énergie de votre chien ?

► Budget

blog chien

Vous avez un petit ou un gros budget ? Si vous avez un petit budget, il est préférable d’opter pour un poilu petit format car la nourriture de qualité coûte très chère et n’essayez pas de faire des économies en prenant une alimentation premier prix, votre chien développera forcément des maladies rénales, urinaires ou du diabète. Pareil pour les anti-parasitaires, plus l’animal est gros, plus c’est cher. Oui, c’est injuste. Après rien, ne vous empêche de prendre un gros chien et de rogner sur d’autres pôles de dépenses : vacances, vêtements etc. C’est ce que j’ai choisi de faire, à chacun ses sacrifices, à chacun sa cause.

► Disponibilité, compatibilité et caractère

Tel maître, tel chien, telle situation, tel chien, telle disponibilité, tel chien… Vous avez compris le principe.

blog chien

Vous êtes rarement à la maison, vous travaillez beaucoup ? Évitez les races généralement très liées à leur maître comme les Cavaliers king charles, les Bichons, les Golden retrievers, les Chiens chinois… Leur maître est leur raison de vivre alors préférez des races plus indépendantes comme le Beagle ou les chiens de type primitif. Hélas, ces races ont un énorme besoin d’exercice, donc si vraiment vous êtes très souvent absent, en déplacement ou trop crevé le soir, évitez d’adopter un chien.

→ Vous êtes jeune ? Vous êtes âgé ? Un petit chien peut largement vivre 15 ans, un grand chien commence à montrer des signes de vieillesse dès 6 ans. Voilà, voilà, à vous de voir le temps qu’il vous reste à passer ensemble.

→ Vous avez des bébés, des enfants en bas âge ? Ouh la la, aurez-vous assez de temps pour un chien ?

→ Vous êtes un jeune couple sans enfant ? Attention ne chouchoutez pas trop votre chien, ce n’est pas votre bambin et pensez à la place qu’il aura si vous devenez parents.

→ Vous vivez en famille ? La plupart des races s’adaptent à la vie de famille si on les éduque correctement et si on ne laisse pas les enfants seuls avec le chien. Apprenez à vos bambins les règles de sécurité pour bien se comporter avec lui. Si vous passez par un refuge, mentionnez votre situation familiale.

→ Vous êtes seul ? Attention à ne pas être trop fusionnel avec votre animal. En votre absence, il risque d’être angoissé. Et essayez de trouver des gens pour prendre la relève quand vous partez en vacances ou quand vous voulez vous octroyez une pause, une petite grasse mat’.

→ Vous êtes disponible pour votre animal ? Demandez vous s’il y a de la place pour un chien dans votre vie. Un week-end et les instants de répit passent vite, quelle place et quel temps allez-vous accorder à votre chien à ces moments là ? > Un peu de temps : une petite promenade, des calins et voilà, vous avez un apéro, un dîner, un ciné de prévu, vous êtes overbooké. >Du bon temps : une belle balade, de longues séances de jeu, plein de des grattouilles. Tout votre temps : vous vivez chien, vous êtes passionné par le monde canin, vous aimez dénicher LE meilleur jouet pour votre chien et vous allez vous inscrire à plein d’activités canines.

→ Vous n’aimez pas donner des ordres ? Préférez le chat. Avoir un chien en ville passe forcément par des séances d’éducation avec un professionnel. Un chien en ville = un chien éduqué. Si vous tenez absolument à avoir un chien mais que la fermeté ça n’est pas vraiment votre truc, choisissez une race relativement facile à éduquer : Cavalier king charles, Golden retrievers… Mais attention, certains individus peuvent se montrer très têtus et en profiter s’ils décèlent la mollesse de leur maître concernant la discipline. Évitez absolument les chiens de type primitifs comme le Akita Inu, le Shiba Inu ou les nordiques comme le Malamute si vous n’êtes pas sûr de vous.

→ Vous êtes maniaque ? Oubliez le chien. Un chien c’est souvent sale, sinon c’est qu’il n’est pas heureux because il n’est jamais sorti et passe sa vie dans son panier. Un chien, ça perd ses poils, un chien ça se léchouille, ça bave, ça n’est pas très délicat. A vous de voir. Et quand c’est chiot, je ne vous en parle même pas, ça sort de partout….

Choisir un chien : les erreurs à éviter

Pour éviter ça, lisez ça :

chien-panda

Futurs maîtres, vous avez globalement, grâce aux questions ci-dessus, évaluez votre profil et le chien qui serait plutôt pas mal pour vous. Mais au cas où, je vous fais un petit debrief des erreurs à éviter. Vous pouvez coller cette liste sur votre frigo et l’apprendre par cœur pour être sûr de ne pas craquer devant la voisine qui veut vous filer un bébé Dalmatien de sa portée ou une bonne âme qui vous annonce que si vous n’adoptez pas ce chien, il mourra dans d’atroces souffrances dans 48h !

Il ne faut pas :

– Choisir un chien car il est à la mode mais ne vous correspond pas.

– Choisir le même chien que lorsque vous étiez enfant, souvenirs, nostalgie tout ça, sans vous poser de question. Vous viviez dans une ferme, on vous le rappelle.

Choisir un chien par coup de coeur, coup de foudre ou pitié > cf trop mignon ce bébé chien, oh mon dieu il n’a plus que 3 jours à vivre.

– Choisir sa race préférée sans réfléchir. Moi je suis folle des Montagnes des Pyrénées… (Quoi ? Bah oui Génération Belle et Sébastien…) Je me suis résignée et… adaptée.

– Choisir une race qui n’aimera jamais vivre en ville : Bergers d’Anatolie, Bergers des Abruzzes, Komondors, Montagnes des Pyrénées (soupir…). Ces races ont été sélectionnées pour garder les moutons en toute autonomie, elles sont résistantes, indépendantes et aiment les grands espaces. Forcément, elles préfèrent vivre à l’extérieur et dormir sous les étoiles ou au mieux dans une niche pour chien plutôt que lovés sur un coussin près de la cheminée avec mamie.

Conclusion

Choisir un chien quand on vit en ville ne s’improvise pas, ce serait pure folie !

P.S Si vous avez des remarques à faire, vous êtes d’accord, pas d’accord, les commentaires sont ouverts !

 

A lire également :

Doit-on encore manger des animaux ? Ce soir sur Arte !
Bon plan : les balades canines urbaines de Lyon
Le salon des animaux Animal Expo 2012, c'est bientot !

2 commentaires

  1. Zoelia dit :

    Vos articles sont toujours très complets, c’est agréable de vous lire.

    Les gens devraient lire ce texte avant d’adopter un chien en ville, surtout les personnes maniaques => « Vous êtes maniaque ? Oubliez le chien. », très bon conseil :)

    • Pas bêtes dit :

      Merci pour ce gentil commentaire, ça fait plaisir. Oui, il vaut mieux oublier le chien quand on est un peu tatillon sur l’ordre et le ménage. Mali se baigne et se roule dans la terre quasi tous les jours, je souffre… Et nettoie.

Laisse un commentaire mon mignon, fais pas le timide !